1 an à Los Angeles !


1 an déjà !  Le temps a filé bien vite ! Et pourtant quand j’ai débarqué à Los Angeles le 11 février 2016, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et je n’avais aucun plan ! Au final, il s’en sera passé des choses… 🙂

Tout d’abord, il a fallu apprivoiser la ville, ou tout du moins son quartier, repérer les lignes des bus puis très vite télécharger l’application Uber ;), commencer à se repérer aux noms des rues… 3rd street… 10th street… 36th street ! Noter que les rues verticales à l’océan portent quant à elles de vrais nom… Santa Monica, Broadway, Wilshire… Des mots qui deviennent rapidement familiers.

J’ai très vite pris des habitudes aussi…comme faire le marché le dimanche matin ou aller au cinéma toujours au même endroit. Pas forcément la meilleure idée d’ailleurs car tous les films n’y passent pas. lol Certaines adresses sont devenues des incontournables mais je compte sur mon amie Julia pour m’en faire découvrir toujours des nouvelles 🙂

Je dois avouer que le plus compliqué a été de savoir où acheter tel ou tel produit. Si j’ai quand même trouvé les correspondances France / USA pour les magasins de type électronique, jardinage, bricolage etc, cela a été plus dur pour la nourriture. Par exemple, la viande n’est pas terrible chez Trader’s Joe mais très bonne à la section traiteur de Whole Foods. La feta ( j’adore ça!) est franchement immangeable chez Ralph’s mais parfaite chez Trader’s Joe, et ça continue! Je crois qu’il est impossible de tout acheter à un seul et même endroit ! Même pas chez Target, alors que le magasin possède une offre bien complète entre ses rayons home/électro/vêtements/food. Non, il y aura toujours un truc de la liste de courses qu’il faudra aller chercher ailleurs.

Je me suis mise aussi à commander en ligne pas mal de choses. Beaucoup plus qu’en France. Etre sans voiture m’a clairement fait sauter le pas, notamment pour les choses lourdes et encombrantes.  Merci Amazon, mais aussi Jet.com (bon plan pour les home goods).

Je me suis faite de nouveaux amis. Ils s’appellent Uber, Lyft, Starbucks, … et les fameux quarters ! Indispensables pour faire sa lessive, maudits quand il n’en manque qu’un seul pour la lancer !

J’ai découvert le concept du credit score. Sur lequel il va falloir veiller au grain, bichonner et travailler au moyen de la carte de crédit. Carte, pour laquelle tu dois dans un premier temps donner de l’argent à la banque pour qu’ils te la donnent. Hors de question pour eux d’avancer les frais si tu es inconnu au bataillon. D’ailleurs, je suis bien contente car je viens de recevoir mon chèque de remboursement… Ils doivent me faire enfin confiance ! 🙂

Sinon, plus besoin d’aller dans un distributeur, ici il suffit de payer avec sa carte de débit et hop ! Le cashback permet de retirer des sous en même temps que de payer ses courses. Super pratique !

Côté humain, la gentillesse des américains m’a beaucoup marquée. Toujours prêts à lancer la conversation et à aider de quelque manière que ce soit. Toutefois, je retrouve bien l’attitude lue sur plusieurs blogs : créer de vrais liens d’amitié n’est pas si facile. Je me rends compte, que mis à part ma colloc qui a grandit en Californie, je traine avec d’autres expats : français, australiens, british, … C’est qu’on se trouve pas mal de points communs à débarquer dans cette nouvelle culture.

Récemment, j’ai aussi découvert les relations au travail, et la manière de travailler des américains. Je me rends compte à quel point en France, on fait des pauses cafés/clopes et qu’on savoure bien notre pause dej ! lol Dans ma boite, tout est affaire de rendement. Si tout le monde a le sourire (on est aux USA tout de même), chacun est derrière son écran et dépote bien ! Pas de vraie pause déjeuner, de conversations autour d’un café… juste le travail. L’avantage, c’est qu’à 18h, il n’y a plus personne dans les bureaux ! Et ça aussi, c’est un gros changement… rentrer chez soi assez tôt pour avoir une vraie soirée devant soi ! Grandement appréciable au final 🙂

Mais bon, ça c’est si on travail à un « 9 to 5 job« , comme ils disent. Car beaucoup d’américains jonglent entre plusieurs boulots. Je suis assez admirative de leur capacité à être autant polyvalents. Et quelle énergie au final ! C’est ce que fait ma roommate, et franchement, je me dis que pour moi ce serait impossible ! Je serais beaucoup trop fatiguée d’avance ! lol

Mais ce que j’ai le plus apprécié, c’est leur ouverture d’esprit ! Notamment pour ma reconversion professionnelle. Ils ne regardent pas les diplomes, ne jugent pas tout de suite mais vont tester les compétences. Et s’il y a un « fit« , c’est parti ! Il est possible de changer d’orientation, de se lancer dans un nouveau projet. Ils applaudissent la volonté et l’effort facilement. Combien de fois on m’a félicitée d’avoir pris cet avion il y a un an. D’avoir laisser famille et amis pour tenter ma chance aux USA. « Comme c’est courageux madame ! »

La vérité c’est que si je n’avais pas trouver un job qui me plaise vraiment, si les américains m’avaient tenu le même discours que les entreprises françaises (« tu as passé un an en agence média ? Oh mais ce ne sera pas possible de revenir en marketing madame! »), eh bien je serais rentrée en France au bout de quelques mois, car il est bien vrai que ce n’est pas facile d’être loin de sa famille, de ses amis, mais surtout de son chéri.

Donc je lance un grand merci aux américains ! Après un an passé à Los Angeles, je peux appeler cette ville my home. Je suis bien entourée, contente de me rendre au travail, le soleil montre presque tous les jours son nez, et mon homme va bientôt me rejoindre (enfin!). Oh il y aura bien d’autres moments de doutes… comme celui de remplir ses taxes pour la première fois dans quelques semaines ! Je n’ai pas encore eu besoin d’aller chez le médecin, mais voilà bien un autre sujet que je redoute. Ahah ! Mais le bilan est clairement positif pour ma part 🙂

J’ai vu une amie hier soir qui me parlait du bon vieux rêve américain… Finalement, il ne doit pas être complètement mort 🙂 Je croise les doigts pour que cela reste le cas pour les prochaines années…

 

 

YOU MIGHT ALSO LIKE

Balade dans West Hollywood
March 15, 2017
Best sunsets à Los Angeles
December 04, 2016
Le blues de l’expatrié
November 17, 2016
Je me suis faite tirer le portrait !
October 21, 2016
Baby shower : les cadeaux !
October 16, 2016
L’été 2016 en Californie
September 26, 2016
J’ai testé le cours de photo à UCLA Extension #4
August 02, 2016
J’ai testé les cours de photo à UCLA Extension #3
August 02, 2016
UCLA Photo I
J’ai testé les cours de photo à UCLA Extension #2
July 31, 2016

2 Comments

Julia Comil
23 février 2017

Super recap!! Un an déjà et tu es devenue une vraie expat photographe! Trop contente de t'avoir rencontrée! Can't wait for Year 2 !

Joelle
23 février 2017

Merci Julia ! Une belle année faite de belles rencontres :)

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *